Solidarité

L’expulsion des Bédouins se poursuit

Dans le désert du Néguev, Israël continue à détruire les villages bédouins qu’il ne reconnaît pas. Plus de 70 000 personnes sont encore menacées de déplacement forcé.
Un policer antiémeute qui accompagne la 56e destruction partielle du village d’Al Araqib le 26 août 2013 par l’Etat d’Israël. Eloïse Bollack
Israël

Dans cette région désertique du sud d’Israël, le village bédouin d’Al Araqib est devenu tristement célèbre en raison du nombre de fois qu’il a été démoli, entièrement ou partiellement, par les autorités: 99 fois depuis le 27 juin 2010. Les visites régulières du village l'attestent: maisons, tentes, infrastructures et bétails disparaissent progressivement. Les habitants sont aujourd’hui confinés autour du cimetière, preuve incontestable de leur ancienneté sur ces terres.    Pourtant,

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion