Solidarité

Exilés du climat

Des crues croissantes avaient rendu Barquita, à Saint-Domingue, invivable. Avec l’aide de l’Etat et de la France, la vie des habitants de ce quartier s’écrit désormais de l’autre côté du fleuve.
Un recensement réalisé en 2014 a identifié 5500 habitants à la Barquita BENJAMIN PETIT
République Dominicaine

[gal:149341] La rivière monte si rapidement parfois qu’il est difficile de partir de chez soi. Et si nous y arrivons, nous sommes régulièrement victimes de pillages et nos affaires sont entièrement trempées.» Depuis plus de vingt ans, Julio Cesar Santos voit sa maison faite de tôles et de planches en bois être emportée par la rivière en crue. Le soir, quand il pleut, un membre de la famille garde son

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion