Actualité

Des militantes Femen de Notre-Dame de Paris relaxées

Huit militantes du groupe féministe Femen étaient accusées par une association d'injure envers les catholiques, en raison de leur action seins nus à Notre-Dame de Paris il y a quatre ans. Elles ont été relaxées jeudi par le tribunal correctionnel
Féminisme

C'était pour elles le troisième procès relatif à cette action du 12 février 2013, où elles avaient célébré à leur manière le renoncement du pape Benoît XVI. Incognito dans le flot des visiteurs, elles étaient entrées dans la cathédrale avant de tomber le manteau pour se jucher sur le socle de trois cloches, exposées provisoirement dans la nef à l'occasion du jubilé des 850 ans de Notre-Dame de Paris. Accusées

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion