Scène

Così fan tutte tourbillonne à l’Opéra des Nations

Les ingrédients sont réunis pour que le chef-d’œuvre de Mozart fasse mouche à Genève, servi par une distribution où chaque timbre rehausse l’éclat de l’autre
La scénographie impressionne par son vaste plateau tournant GTG/carole Parodi
Opéra

Cela se confirme: le cru 2017 du Grand Théâtre a de la tenue. Après les réussites de Giasone et de Wozzeck, c’est au tour de Così fan tutte de lancer ses éclats, à partir d’un triple foyer: la scène, le plateau et la fosse. Cette rare conjonction est particulièrement bienvenue pour un opéra qui en a plus besoin que d’autres. Car après Don Giovanni et Les Noces de Figaro, le troisième

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion