Suisse

«Nous préférerions aller plus vite»

La campagne en faveur de la Stratégie énergétique 2050 a commencé. Comment Greenpeace, active sur le front antinucléaire, voit-elle la conférence de presse des autorités fédérales? Nous avons posé la question à Mathias Schlegel, porte-parole de l’association écologiste.
Mathias Schlegel Greenpeace DR
Environnement

Le Conseil fédéral défend sa politique énergétique 2050. Qu’en pense Greenpeace? Mathias Schlegel: Nous défendrons ce paquet. Notre campagne sera plus modeste que pour l’initiative antinucléaire mais notre soutien sera franc. Globalement, nous aimerions bien sûr aller plus vite. Reste qu’Energie 2050 donne un signal positif. Il s’agit d’un vrai changement d’orientation. Nous saluons le fait que les autorités fédérales ne veulent plus de nouvelles centrales et entendent développer les

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion