Neuchâtel

Le PLR lance les hostilités

Cordial avec le PS jusqu’à présent, le PLR a vivement attaqué le bilan des ministres socialistes et réaffirmé ses ambitions de faire basculer le gouvernement à droite.
Le pacte de non-agression qui semblait avoir cours entre le PLR et le PS pour les élections au Conseil d’Etat neuchâtelois du 2 avril a volé en éclats. MMK
Elections cantonales neuchâteloises

Le pacte de non-agression qui semblait avoir cours entre le PLR et le PS pour les élections au Conseil d’Etat neuchâtelois du 2 avril a volé en éclats. Hier, les ténors du parti bourgeois, ses deux ministres sortants et sa candidate Isabelle Weber-von Kaenel, ont réaffirmé leur envie de faire basculer le gouvernement à droite. Et ont surtout sévèrement attaqué le bilan des conseillers d’Etat socialistes. Pourquoi ce soudain changement de

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Testez-nous
Au mois de juin,
nous vous offrons l'essai web 2 mois
profitez-en!

Connexion