Actualité

La campagne bat son plein à gauche

Benoît Hamon enfile son costume de présidentiable, tandis que Mélenchon montre ses muscles.
Saint-Denis Marion Germa / Wikimedia Commons
Présidentielle française

Enfin! Voilà sans doute ce qu’ont pensé les soutiens de Benoît Hamon en écoutant son discours d’hier après midi, à l’Accor Hôtel Arena de Paris-Bercy. Depuis un mois, le candidat du Parti socialiste semblait emprunté, ne sachant que faire de sa victoire imprévue à la primaire de la gauche, fin janvier. Dimanche, Hamon a enfin trouvé le ton juste, et la bonne distance. Sur la forme d’abord: la voix plus

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion