Actualité

Marine Le Pen fustigée pour son «révisionnisme»

La France n’est pas responsable de la rafle du «Vel d’Hiv», a déclaré dimanche la candidate du Front national.
Présidentielle française

«On ne peut plus douter» que Marine Le Pen soit d’extrême droite, a déclaré Benoît Hamon au lendemain de propos polémiques de la cheffe du FN sur la rafle du Vél d’Hiv. Ces déclarations de la candidate à la présidentielle française ont suscité l’indignation. La France n’est pas responsable de la rafle du «Vel d’Hiv», au cours de laquelle plus de 13’000 juifs furent arrêtés en 1942, a estimé dimanche

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion