Religions

L’Eglise ne sait plus à quel registre se vouer

Les Eglises ont longtemps pu compter sur les contrôles des habitants pour tenir leurs listes à jour. Aujourd’hui, les administrations sont soit muettes soit imprécises.
Les registres servent aux Eglises à communiquer avec leurs membres. WIKICOMMONS
Confessions

«J’ai découvert que dans les administrations communales, les employés ne reçoivent pas de consigne claire quant à la manière d’inscrire la confession des personnes. Ainsi, quand un enfant naît, certains employés communaux ont pris l’habitude d’inscrire celle de la mère, d’autres celle du père, d’autres encore inscrivent systématiquement ‘sans confession’», relate Diane Friedli. Ce témoignage a été présenté lors du dernier synode de l’Eglise réformée du canton de Neuchâtel (EREN).

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion