Actualité

«Je ne me rendrai pas»

Menacé d’être mis en examen, François Fillon se pose en victime d’une cabale politico-judiciaire.
François Fillon a montré sa détermination à maintenir sa candidature (archive). WIKIPEDIA/BENJAMIN LEMAIRE
Présidentielle française

Nouveau rebondissement dans une campagne décidément prolifique en la matière. Mercredi matin, on apprenait l’annulation par François Fillon de sa participation au Salon de l’agriculture, et à l’organisation d’une conférence de presse à la mi-journée. Nouveau moment de suspense hitchcockien en perspective: le candidat allait-il retirer sa candidature? Alain Juppé allait-il le remplacer? Les rumeurs allaient bon train, annonçant qui une perquisition chez les Fillon, qui un placement en garde

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion