Neuchâtel

A Neuchâtel, la préférence cantonale embarrasse la gauche

A quelques semaines des élections cantonales, la question du chômage et des réponses à y apporter divise les camps politiques.
Neuchâtel crée des milliers d'emplois chaque année mais son taux de chômage de baisse pas. Pixabay
Emploi

«Les nôtres avant les autres»; un slogan choc, un ennemi commun et une solution simple. Le titre de l’initiative cantonale déposée par l’UDC neuchâteloise se calque sur les mêmes codes que le parti national. Le texte, pour lequel manquent encore 6000 signatures, prévoit «qu’à compétences égales sur le marché de l’emploi public ou privé, les candidatures de citoyens ou de résidents priment sur les candidatures des non-résidents». Contrairement à d’autres

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion