Musique

A l’Alhambra, le son crie au Loup

Fanfareduloup Orchestra reprend ce week-end une «suite pour lumière et orchestre» créée en 2013.
Le blues au ras du bitume JEAN-MARIE GLAUSER
Genève

Fanfareduloup Orchestra a le goût du jeu, de la quête candide des mystères du son, de son ­occupation de l’espace. On suit depuis plus de vingt ans les ­explorations de ces briscards du jazz et de l’impro, éternels loupiots ruant dans les brancards au fil de créations initiées chaque fois par l’un des membres du collectif, dit «le soucieux». Pour Le Cri du son, il s’agissait d’Yves Cerf (saxophones ténor

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion