Suisse

Green Cross International accuse sa section suisse

Green Cross International (GCI) est quasiment en faillite et plus en mesure d'assurer ses engagements financiers. L'organisation environnementale accuse sa section suisse, présidée par le conseiller national Martin Bäumle, de l'avoir mise dans cette situation.
Environnement

En signe de protestation, Mikhaïl Gorbatchev, fondateur de Green Cross International (GCI) et dernier dirigeant de l'Union soviétique, s'est retiré du conseil d'administration. Le chef des finances et nouveau président Jean-Michel Cousteau a également jeté l'éponge. Le fils du célèbre explorateur marin Jean-Jacques Cousteau avait été nommé en octobre dernier seulement à la tête de l'ONG pour succéder à Gorbatchev. Contributions manquantes Selon le site internet de GCI, le refus

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion