Arts plastiques

Art et champis au service de la dépollution

A l’espace Commun du BAC, à Genève, une exposition imagine sa propre ­décontamination. Fascinant.
Guerre féroce entre champignons et hydrocarbures. TTH
CONTEMPORAIN

On a tendance à l’oublier: le Bâtiment d’art contemporain (BAC), à Genève, est méchamment pollué. Amiante, hydrocarbures ou métaux lourds se retrouvent dans la plupart des sols de l’ancienne usine d’instruments de physique – un rapport d’experts de fin 2006 en dressait l’effrayante liste. La Ville de Genève s’était engagée à prendre les choses en main, mais la situation s’éternise. Voilà pour le point de départ de «La Sémiosphère du Commun»,

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion