Livres

Laurence Boissier, l’heureuse imposture

La Genevoise est lauréate de l’un des sept Prix suisses de littérature remis hier. Elle est la seule à s’en étonner
Ce n’est pas dans sa campagne genevoise mais dans les bistrots que l’auteure a écrit son "Inventaire des lieux". Corinne Stoll
Littérature

La consigne était probablement la suivante: capturer l’écrivain, son univers, sa table de travail. L’Office fédéral de la culture a soigné son image. Voici donc ces photos où Laurence ­Boissier, lauréate de l’un des sept Prix suisses de littérature qui lui sera remis jeudi prochain, apparaît en sa campagne genevoise. Et l’on s’étonne de ces grands arbres dépressifs, surtout de cette table où un ordinateur portable sommeille devant une fenêtre

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion