Scène

Laetitia Dosch loue la désobéissance

Sur la scène de la Madeleine, la comédienne a l’art et la manière de Zouc dans son Album de personnages bien à elle.
Seule en scène DOROTHEE THEBERT-FILIGER
Festival Antigel

Elle était mardi soir sur la scène du Théâtre de la Madeleine, invitée par le Festival Anti­gel. Seule en scène, Laetitia Dosch attaque d’emblée, sans micro, après avoir déambulé dans les allées de la petite salle genevoise. «Bonjour, nous sommes en 2014 et beaucoup me demandent des prédictions.» De sa main droite, elle remet sans cesse sa mèche de cheveu en place et poursuit quelques bonnes minutes, mâchant ses mots

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion