Actualité

Navalny, un condamné encombrant pour Moscou

Alexandre Navalny pourra-t-il défier Vladimir Poutine lors de la présidentielle de 2018? Formulée autrement, la question consiste à déterminer si le célèbre militant anticorruption est toujours une menace ou, a contrario, pourrait incarner une caution démocratique pour le régime.
Eclairage

Autant de questions laissées ouvertes par la nouvelle condamnation à 5 ans de prison avec sursis, hier, du principal détracteur du régime en place. Une condamnation qui reprend celle de 2013, au terme d’un procès où Navalny était poursuivi (avec un coaccusé) pour le détournement de fonds d’une entreprise forestière dans la région de Kirov (nord-est de Moscou). Une région dont il fut le conseiller du gouverneur en 2009. Après

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion