Édito

RIE III: le fond de l’air effraie

Fiscalité

Une certaine nervosité règne dans le camp bourgeois. Alors que la campagne en faveur de la troisième réforme de la fiscalité des entreprises (RIE III) semblait ficelée, emballée, c’est vendu, la sauce ne prend pas. Le doute s’est instillé. La polarisation menée par des forces politiques et syndicales qui ne se sont pas laissé intimider par la doxa des dominants a permis aux personnes méfiantes dans les formations de centre-gauche

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion