Livres

Fils ou frères de violence

Dans son quatrième ouvrage, Lolvé Tillmanns, fraîche plume genevoise lauréate du Prix Eve 2016 de l’Académie romande pour son précédent roman Rosa, analyse tout en finesse la naissance et les enjeux de la violence.
Le Radioliteractif à vif!

La couverture de l’ouvrage travaille avec audace une accroche qui annonce le nœud de l’intrigue de ce quatrième titre de Lolvé Tilmanns: les rapports ambigus entre un persécuteur et sa victime durant l’enfance. L’illustration présente un Janus personnifié dont les visages bifrons sont liés par des fils, jeu de mot pertinent avec le titre Les Fils. Une fois adultes, les protagonistes se retrouvent dans une asymétrie sociale. La victime, Cédric,

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion