Suisse

«Un geste de solidarité»

Les anciens enfants placés peuvent, dès à présent, demander une indemnisation pour les injustices subies.
Enfants placés

Les personnes dont la vie a été gâchée par des placements forcés ou d’autres mesures abusives ordonnées par l’Etat se sont battues durant des décennies pour obtenir réparation. Reconnues il y a peu comme victimes, elles sont aujourd’hui en passe de recevoir une compensation financière pour les injustices qu’elles ont subies. Depuis le 1er décembre, ces rescapés peuvent demander une «contribution de solidarité» auprès de l’Office fédéral de la justice (OFJ).

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion