Genève

Le pactole des SIG suscite la convoitise

Un projet de loi du parlement veut permettre aux collectivités publiques de prélever un quart des bénéfices de la régie publique.
Le siège des SIG. JPDS
Finances publiques

Que faire des millions de francs de bénéfices engrangés chaque année par les Services industriels de Genève (SIG), propriété du canton et des communes? Pour les autorités, à l’heure où les budgets peinent à s’équilibrer, cette manne issue de l’un des rares services publics rentables a de quoi susciter les convoitises. Ces deux dernières années, le Grand Conseil s’est penché sur cette question afin d’augmenter la part prélevée par les

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion