Actualité

Lagarde «profondément choquée»

La directrice générale du FMI est entendue depuis lundi à Paris dans le cadre de l’affaire Tapie.
Christine Lagarde s’est défendue lundi de toute négligence (photo archive). WIKIMEDIA COMMONS/MEDEF
France

La directrice générale du Fonds monétaire international (FMI) Christine Lagarde s’est défendue lundi de toute négligence dans sa gestion de l’arbitrage Tapie. Elle s’est déclarée «profondément choquée» par «l’agressivité» des termes de son renvoi devant la Cour de justice de la République (CJR). Christine Lagarde était ministre de l’Economie et des finances en 2008, quand l’arbitrage controversé a été prononcé. Elle est poursuivie pour négligence d’une personne dépositaire de l’autorité

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion