Actualité

L’Arabe, bouc émissaire?

Affaire Benzema, enseignement de l’arabe à l’école primaire: la France méfiante envers sa composante maghrébine et face à l’islam.
France

A quelques jours du début de l’Euro, il a failli ne pas y avoir de joueurs d’origine maghrébine dans l’équipe de France de football. Une sélection sans «beur», sans «Arabe», donc. Seule une blessure a permis de remédier à cette situation qui, pour la France du ballon rond, ne s’était plus présentée depuis l’Euro de 1992 en Suède. Adil Rami remplacera Raphaël Varane, blessé. Un concours de circonstance et l’occasion,

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion