Cinéma

Artiste ­illimité

Le cinéaste franco-chilien Alejandro Jodorowsky revient avec Poesía sin fin, autobiographie baroque qui proclame dès le titre son credo de créateur.
Si l’artiste éclectique devait se résumer à un seul titre PASCALE MONTANDON-JODOROWSKY
Amérique latine

On l’avait cru perdu pour le septième art. Depuis la mésaventure hollywoodienne du Voleur d’arc en ciel (1992), Alejandro Jodorowsky se con­sacrait à la bande dessinée, à la littérature, au théâtre et au tarot. Puis 2013 marquait son retour inespéré au cinéma avec La Danza de la realidad. Une adaptation de son autobiographie éponyme, à laquelle il donne aujourd’hui une suite intitulée Poesía sin fin. Après avoir revisité son enfance

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion