Actualité

Un vice-ministre bolivien assassiné par des mineurs

Le gouvernement bolivien a décrété vendredi un deuil national de trois jours après l'assassinat du ministre adjoint de l'intérieur Rodolfo Illanes. Il a été séquestré puis battu à mort par des mineurs qui protestaient contre la réforme du droit du travail.
Amérique latine

Le président Evo Morales a fait part vendredi de son “profond rejet des actes commis ces derniers jours” et de la “douleur profonde ressentie par le peuple bolivien” après cet assassinat. Il l'a qualifié de “conspiration politique” lors d'une conférence de presse.   Le vice-ministre se rendait sur un important axe routier à Panduro, un village de haute altitude situé à environ 200 km au sud-est de la capitale La

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion