Religions

La Réforme, un lent progrès pour les femmes

Il y a 500 ans, la Réforme a posé les bases de l’accession des femmes aux ministères. Mais les théologiennes ont tardé à émerger.
A Genève MDR
Religions

 Ils étaient une petite dizaine, hier, enseignants de la Faculté de théologie et de l’Institut oecuménique de Bossey, à débattre sur la Plaine de Plainpalais. A l’occasion des festivités inaugurales du 500e de la Réforme, sept mini-conférences ont abordé par exemple l’influence de ce mouvement sur le capitalisme ou le rôle du mouvement oecuménique pour réunir catholiques et protestants. La théologienne Elisabeth Gangloff Parmentier et l’historienne Lauriane Savoy détaillaient, elles,

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion