Livres

La lisière du rêve

Dans Jours merveilleux au bord de l’ombre, Rose-Marie Pagnard conte une histoire de famille, d’amour et d’injustice.
L’univers de René Myrha fait écho à celui de son épouse Rose-Marie Pagnard. Maquette du décor de l’acte I de Parsifal de Wagner RENE MYRHA / JACQUES BELAT
Livres

Le monde romanesque de Rose-Marie Pagnard est teinté d’onirisme et de merveilleux, ses personnages portés par des élans étranges et exaltés, son écriture riche en images étonnantes, en vibrations inédites. Après le magnifique J’aime ce qui vacille en 2013 (Prix suisse de littérature), sur le deuil d’un enfant, on retrouve cette veine poétique qui emprunte au conte dans son dernier roman, une histoire d’injustice et de jalousie entre deux frères

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion