Actualité

L’ultime pirouette de Dario Fo

Dario Fo, prix Nobel de littérature en 1997, est décédé jeudi à l’âge de 90 ans. Ce grand homme de théâtre a marqué la vie culturelle et politique de la péninsule.
Hommage

 Son arme était l’humour, sa munition la tendresse. Celle qu’il a portée aux petits, inlassablement, celle qui l’a amené à dénoncer tant d’injustices sociales. Dario Fo, l’écrivain et acteur au sourire lumineux, a succombé à une insuffisance respiratoire due à une pathologie pulmonaire dont il souffrait depuis plusieurs années. Une chapelle ardente a été dressée au Piccolo Teatro Strehler, là où Dario Fo avait fait ses débuts, montant des revues

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion