Genève

Chercheur de Turquie exilé à l’Uni de Genève

Outre d’accueillir 35 étudiants réfugiés, l’Université de Genève offre un tremplin académique à deux chercheurs turcs en exil. Rencontre avec Engin Sustam, d’origine kurde et alévie.
Engin Sustam DR
Réfugiés

«Je suis un intellectuel qui n’arrive pas à se taire contre ce gouvernement raciste, islamo-nationaliste et qui divise la société!» Engin Sustam, chercheur d’origine kurde et alévie, a dû quitter Istanbul début 2016. En exil, il a été accueilli avec une autre collègue turque, Cagla Aykac, à l’Université de Genève, à la Faculté des sciences de la société. Depuis 2008, l’institution académique, pionnière en Suisse, a rejoint Scholars at Risk,

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion