Scène

Notre altesse l’ivresse

La compagnie ad-apte ausculte les lendemains d’une soirée arrosée. Entre paillardise et philosophie, le voyage est à la fois savoureux et piquant.
Philippe Soltermann DELPHINE SCHACHER
Scène

«Quand le vin est tiré, il faut le boire…» Les premiers mots d’une chanson à boire composée pour l’occasion résonnent dans le caveau du château de Nyon en ce jeudi 8 septembre. En ouverture de saison, l’Usine à gaz propose la nouvelle création de la compagnie ad-apte Il faut le boire, mise en scène par Philippe Soltermann, présentée hors les murs. Une commande de son directeur, Pierre-Yves Schmit, souhaitant partir

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion