Actualité

L’ancien ministre assume une «vérité accablante»

Au deuxième jour de son procès, Jérôme Cahuzac a maintenu ses déclarations de la veille sur le financement de l’ex-premier ministre Michel Rocard via un compte en Suisse.
Affaire Cahuzac

«Il y a quelqu’un en moi qui a fait ça», a déclaré mercredi devant la justice l’ex-ministre français du Budget Jérôme Cahuzac. Il a déclaré maintenir ses déclarations de la veille sur le financement de l’ex-premier ministre Michel Rocard via un compte en Suisse. Au deuxième jour de son procès, Jérôme Cahuzac a ajouté avoir été pris dans «une mécanique» très dure à arrêter après l’ouverture d’un premier compte destiné,

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion