Suisse

La loi antiburqa est bien acceptée

Le tourisme des pays du Golfe se maintient malgré l’interdiction du voile intégral au Tessin.
Tessin

Hôteliers et commerçants tessinois n’observent aucun impact négatif de la loi antiburqa sur le tourisme en provenance des pays du golfe Arabo-Persique. Mieux, «jusqu’à fin juin, la fréquentation a augmenté de 20% par rapport à l’année dernière et la tendance semble se maintenir depuis l’entrée en vigueur de la loi le 1er juillet», estime le président d’Hôtelleriesuisse Ticino, Lorenzo Pianezzi. Il y a quelques mois, il se déclarait pourtant «très préoccupé»

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion