Genève

Une initiative veut contrôler la croissance de l’aéroport de Genève

Le développement de l’aéroport de Genève ne peut se faire sans la prise en compte des intérêts de la population, selon les riverains et les écologistes
Une initiative demande un équilibre entre l'importance économique de l'aéroport et les nuisances pour la population et l’environnement. Jean-Patrick Di Silvestro
Trafic aérien

 «Quel aéroport voulons-nous?» C’est la question de fond que pose l’initiative lancée par la Coordination régionale pour un aéroport de Genève urbain, respectueux de la population et de l’environnement (CARPE) présidée par Lisa Mazzone, également conseillère nationale verte. En clair, la CARPE regrette le peu de débat autour du développement de l’Aéroport international de Genève (AIG). L’enjeu? L’horizon 2030. D’après les projections de l’Office fédéral de l’aviation civile (OFAC), ce

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion