Solidarité

La torture d’enfants hante toujours Israël

Le Comité contre la torture des Nations Unies a rappelé à l’ordre Israël ce printemps.
Chaque année PIXABAY CCO PUBLIC DOMAIN
Solidarité

Sortis du lit en pleine nuit. Jetés violement au sol. Passés à tabac et injuriés durant leur transfert à la prison. Menottés si forts par des liens de plastique que leurs mains en deviennent bleues. Privés d’eau et de nourriture. Puis frappés encore pendant leur interrogatoire, menacés, mis en isolement plusieurs jours, sans accès à un avocat ni visite d’un parent pendant des semaines. Tel est le traitement réservé chaque

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion