Actualité

Les asthmatiques sensibles aux exploitations de gaz de schiste

Une étude menée en Pennsylvanie met en évidence l'augmentation des risques pour les asthmatiques vivant à proximité des puits.
États-Unis

Les asthmatiques ont jusqu’à quatre fois plus de risques d’avoir une crise s’ils vivent près de puits de gaz de schiste extrait par fracturation hydraulique. Telle est la conclusion d’une recherche publiée lundi et réalisée à partir de patients vivant en Pennsylvanie. Ces risques augmentent comparativement à ceux résidant à de plus grandes distances. L’étude est parue dans la revue médicale américaine JAMA Internal Medicine. Elle vient conforter d’autres travaux

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion