Solidarité

Aung San Suu Kyi: la déception

Arrivée aux affaires il y a cent jours, la lauréate du Prix Nobel de la paix 1991 n’a pas libéré tous les prisonniers d’opinion. Les arrestations politiques se poursuivent.
Aung Myo Kyaw RFE
Birmanie

U Nay Myo Wai dort en prison depuis le 4 mai dernier. Son sort n’émeut presque personne en Birmanie. Cet homme politique, profondément nationaliste, est accusé d’avoir insulté sur Internet la conseillère d’Etat et ministre des Affaires étrangères Aung San Suu Kyi ainsi que le président birman et le chef de l’armée. Lui, clame son innocence. Il affirme que son compte Facebook a été piraté et qu’il n’est pas l’auteur

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Testez-nous
Au mois de juin,
nous vous offrons l'essai web 2 mois
profitez-en!

Connexion