Cinéma

Mort d’un géant du cinéma

Hommage

Avec Abbas Kiarostami, décédé lundi à Paris des suites d’un cancer, c’est l’un des cinéastes les plus admirés par ses pairs et par la critique qui disparaît à l’âge de 76 ans. Palme d’or à Cannes en 1997 pour Le Goût de la cerise, ce réalisateur iranien, né à Téhéran en 1940 dans une famille modeste, est l’auteur de plus de 40 films, longs ou courts métrages, fictions ou documentaires.

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion