Actualité

Démission d’un 3e ministre du gouvernement

Après les ministres de la planification et de la transparence, c’est au tour du ministre du tourisme, Henrique Alves, d’être accusé de corruption.
Brésil

Un troisième ministre du gouvernement brésilien par intérim de Michel Temer, au pouvoir depuis moins d’un mois, a démissionné jeudi après avoir été accusé d’être impliqué dans le scandale de corruption Petrobras. Cette fois, c’est le ministre du tourisme Henrique Alves qui a jeté l’éponge. Il est accusé d’avoir reçu 1,5 million de réaux (plus de 420’000 francs) de pots-de-vin de la part de l’ex-président de Transpetro, une filiale du

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion