Genève

Les chauffeurs d’Uber déplorent la baisse de leurs revenus

Réunis dans une nouvelle association, ils pointent le dumping mené par Uber et veulent participer à la réglementation de leur activité.
Uber a incité de nombreuses personnes à devenir chauffeurs indépendants et à utiliser sa plateforme LDD
Transports

Ils sont généralement anonymes. Ils apparaissent parfois dans la rubrique des faits divers, après une agression. Ils disent subir au quotidien menaces, injures et rayures sur leur outil de travail, à savoir leur voiture. Les chauffeurs actifs grâce à Uber, l’application controversée, se regroupent depuis le 6 avril dernier au sein d’une association nommée VTC-Genève1VTC: véhicule de tourisme avec chauffeur.. Ils sont aujourd’hui une soixantaine à vouloir se défendre, notamment

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion