Suisse

«Vache à lait, c’est que des perdants»

Pour Doris Leuthard, il est faux de prétendre que les taxes routières sont détournées de leur destination première. Elle rejette fermement l’initiative du lobby routier.
WEF
Votations

Le financement des routes nationales est assuré par les taxes routières, mais une part de 1,5 milliard de francs est affectée aux tâches générales de la Confédération. L’initiative pour un financement équitable des transports, dite «Vache à lait», exige que la totalité des taxes revienne à la route. Pour la cheffe du Département des transports Doris Leuthard, cette exigence est injustifiée. Interview. N’y a-t-il pas une logique à attribuer à la

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion