Actualité

«Rohani aura les mains plus libres»

Le second tour des élections législatives, qui se tient vendredi 29 avril, devrait faire basculer définitivement le parlement dans le camp modéré du président, Hassan Rohani. De bon augure pour les réformes.
Le vote devrait renforcer la position du président modéré Hassan Rohani CC
Iran

La percée des réformateurs il y a deux mois en Iran devrait être confirmée aujourd’hui lors du second tour des élections législatives. Sur les 290 sièges au parlement, 78 avaient été raflés par les conservateurs et les ultraconservateurs, 83 par des réformateurs et 60 par des indépendants. En ballottage: 69 sièges – dont 5 réservés aux minorités religieuses. Si le succès des réformateurs reste relatif, le camp modéré, constitué également

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion