Suisse

Justice pour les enfants placés

Chaque victime devrait recevoir jusqu’à 25 000 francs. Avec le contre-projet du Conseil fédéral, l’initiative pourrait être retirée.
WIKIMEDIA
Réparation

«Un tiens vaut mieux que deux tu l’auras.» La maxime décrit bien la réparation financière que les anciens enfants placés de force par l’Etat recevront pour les mauvais traitements subis. Plébiscité hier au Conseil national par 143 voix contre 26, le contre-projet du Conseil fédéral propose une enveloppe de 300 millions, et non 500 millions de francs, comme le demande une initiative populaire. Mais le dédommagement le moins généreux pourra

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion