Actualité

Réchauffement dans les eaux du Golfe

A l’instar des principautés pétrolières du Golfe, l’Arabie saoudite ne perçoit plus Israël comme l’ennemi N°1 du monde arabe, mais comme un allié potentiel.
Piyabay
Exergue

L’annonce simultanée, la semaine dernière, de la rétrocession par l’Egypte de deux minuscules îlots (Tiran et Sanafir) à l’Arabie saoudite, situés à l’entrée du golfe d'Aqaba, puis la construction dans un proche avenir d’un pont de 32 km de long, enjambant ce même golfe d'Aqaba et reliant le Sinaï à l’Arabie saoudite, laisse entrevoir une redistribution des cartes dans la région. En effet les richissimes Saoudiens, plus que jamais conscients des

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion