Genève

Le Refuge a hébergé moins de jeunes LGBT qu’escompté

Ouverte il y a un an, la structure a suivi beaucoup de jeunes, mais seuls trois ont été logés. Inquiétant ou réjouissant?
Alexia Scappaticci RA
Homosexualité

En un an de fonctionnement, le Refuge Genève, lieu d’hébergement d’urgence unique en Suisse pour jeunes homosexuels en situation d’exclusion, a accueilli trois pensionnaires dans l’appartement de deux chambres prévu à cet effet aux Pâquis. Une demande bien moindre qu’escompté au départ. «Faut-il s’en inquiéter ou s’en féliciter?» commente Alexia Scappaticci, l’éducatrice spécialisée qui coordonne ce projet de Dialogai, notamment financé par la Ville de Genève. «Est-ce que nous passons

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion