Vaud

Les tribunaux se préparent à gérer l’expulsion des criminels étrangers

Dès octobre, l’application de l’initiative de l’UDC votée en 2010 va générer une hausse des dossiers à traiter par les juges. L’Ordre judiciaire vaudois s’en inquiète.  
Quelque 500 affaires supplémentaires pouraient échouer chaque année devant les tribunaux de police SANDRO SENN / CC
Vaud

La justice vaudoise bientôt débordée par le renvoi des criminels étrangers? Sans aller jusque-là, l’Ordre judiciaire se dit préoccupé par l’entrée en vigueur, le 1er octobre prochain, de la loi d’application de l’initiative de l’UDC votée en novembre 2010. Après le rejet par le peuple en févier du texte dit de «mise en œuvre», la loi concoctée entre-temps par les Chambres fédérales va être appliquée, non sans conséquences sur l’activité

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion