Scène

Danser le trop-plein du monde

A Genève, Rudi van der Merwe prolonge son entêtant «Buzz Riot» par des ateliers chorégraphiques.
Crédit photo Grégory Batardon
Danse

Rudi van der Merwe a bien des choses à dire sur l’état du monde. Danseur et chorégraphe d’origine sud-africaine établi à Genève, il sonde notamment depuis quelques années notre place dans un univers mondialisé, arrosé d’un flux d’informations continu. Dans I’d like to save the world, but I am too busy saving myself, l’artiste passé par des études de lettres et de théâtre avant de gagner la formation ex.e.r.c.e de

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion