Scène

Courir dans le vide

Last Work de la Batsheva Dance Company se joue à guichets fermés à Genève. La pièce remarquable du chorégraphe Ohad Naharin montre la pérennité de l’oppression.
Danse

Que voit-on à travers cette coureuse de fond en robe bleue, qui fait du surplace derrière les autres danseurs pendant toute la durée de Last Work et finit par brandir un drapeau blanc, sinon un appel non entendu à la paix? Que dire aussi de la très belle gestuelle au sol d’une danseuse en blanc, jambes écartées, évoquant l’acte sexuel au pied d’un interprète en soutane noire? Et puis, lorsqu’un

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion