Solidarité

«Gaza est toujours asphyxiée»

Sortie de la ligne de mire des médias, la bande de Gaza n’en vit pas moins une situation extrêmement préoccupante sous blocus israélien. Le point avec l’avocat palestinien Raji Sourani, Prix Nobel alternatif 2013.
Raji Sourani. CKR
Palestine

Il n’est pas du genre à se laisser décourager. Raji Sourani, directeur du Centre palestinien pour les droits humains à Gaza, brave toutes les difficultés pour pouvoir sortir de l’enclave palestinienne et sensibiliser le public européen et étasunien au sort réservé à une population qui souffre depuis près de dix ans d’un blocus dévastateur de la part d’Israël et, depuis un an et demi, de la fermeture des tunnels vers

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion