Actualité

Au-delà des abattoirs

 
France

Des animaux brutalisés, tués sans avoir été étourdis, découpés vivants… Les images de l’abattoir de Mauléon-Licharre donnent la nausée. En les révélant mardi, l’association L214 a mis en lumière des pratiques dégradantes subsistant malgré des contrôles et des lois toujours plus sévères. L’Etat français l’a immédiatement admis, fermant l’établissement pyrénéen et ordonnant des enquêtes auprès de chaque échaudoir agréé. L’affaire est d’autant plus sensible que L214 n’en est pas à

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion