International

Soldats malgré eux

A l’instar des Traoré, de nombreuses familles issues des quartiers populaires portent en France la lutte contre les exactions policières. Une violence d’Etat qui s’ancre dans une culture coloniale bien vivante.
Soldats malgré eux
Paris, le 13 juin 2020, manifestation pour dénoncer les violences policières. Plus de 15 000 personnes ont répondu ce jour-là à l’appel du comité Adama Traoré. TERESA SUAREZ
France

Les violences policières, pour les proches des victimes présumées, c’est comme un fusil à deux coups, explique Farid el-Yamni, frère de Wissam, un chauffeur de poids lourd mort à 30 ans après son interpellation par la police dans la nuit du Nouvel An 2011 à Clermont-Ferrand. D’abord, il y a le choc de la perte. «Moi j’étais K.-O. technique pendant deux semaines.» Ensuite vient le déni de justice. «On se

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion